Le remplacement périodique de l’huile moteur est impératif afin d’assurer une protection optimale et une meilleure longévité de votre véhicule. Une utilisation exclusivement urbaine impose de raccourcir les intervalles de vidange.

Le rôle de la vidange :

  • Éviter la casse moteur à terme
  • Éviter la corrosion du moteur
  • Éviter l’encrassage du moteur
  • Économiser du carburant
  • Éviter la surchauffe du moteur
  • Améliorer les performances

La vidange moteur doit être faite au minimum 1 fois par an ou en suivant les préconisations du constructeur; un indicateur d’entretien est souvent présent au tableau de bord.

FREQUENCE Kilométrage
VOITURE 1 fois par an 10 000 km environ
MOTO 1 fois par an 5 000 km à 12 000 km selon modèle
SCOOTER 1 fois par an 3 000 km environ

Si un voyant d’alerte du tableau de votre véhicule s’allume, nous vous conseillons :

  • de vous arrêter sur le bord de la route, de contrôler le niveau d’huile et éventuellement d’en ajouter jusqu’au minimum de la jauge.
  • de vous rendre dans un centre de service Euromaster pour faire le contrôle de la vidange.

Il est fortement déconseillé de rouler avec ce voyant allumé !

Quelle huile choisir ?

En effet, il y a des marques différentes, des normes à connotation un peu barbare, des indices divers et variés…Allez, on va vous simplifier la vie en vous proposant une méthode en 3 points pour choisir VOTRE huile :

1° Les indices de viscosité :

Lorsque vous arrivez dans le rayon des huiles et que vous regardez de plus près un bidon, outre la marque, une des premières choses qui vous saute aux yeux est une association de chiffres et d’une lettre du style « 10w40 », « 5w40 »… Il s’agit de l’indice de viscosité.
Pour information, le premier chiffre indique la fluidité de l’huile à froid et le second la performance du lubrifiant à haute température.

Les 5w30 et 5w40 (huiles dites « 100% synthétiques »)

Les moteurs récents (qu’ils soient diesel ou essence) ont une préconisation en 5w30 ou 5w40. Si vous avez un véhicule équipé d’un filtre à particule, le choix sera facile pour vous, c’est obligatoirement de la 5w30 (norme C1, 2, 3, 4… en fonction de la marque de votre véhicule). Pour les autres, ce type d’huile est conseillé si vous sollicitez fortement votre moteur : beaucoup d’arrêts et de redémarrages (en ville notamment), conduite sportive… Ces huiles facilitent le démarrage à froid du moteur. Un choix économiquement intéressant pour les gros rouleurs : Car, outre une économie de carburant, une huile 5w30 ou 5w40 autorise des intervalles de vidange plus longs : espacés de 20 000 jusqu’à 30 000kms pour les diesels de dernière génération (type DCI, HDI, TDI pour exemple). Et de 10 à 15 000kms pour les essences. N’oubliez tout de même pas de surveiller régulièrement le niveau !

La 10w40 (huile dite « semi-synthétique »)

Une 10w40 offre un très bon niveau de protection mais nécessite en contre partie un intervalle de vidange standard (10 000 km environ pour un diesel). Si vous effectuez des trajets mixtes (ville+route) et que vous avez un style de conduite qui sollicite normalement le moteur, choisissez la pour son rapport qualité/ prix. Une huile10w40 facilite également le démarrage à froid.

Les 15w40 (huile dite « minérale »)

Si vous avez un véhicule essence «ancien » (plus de 12 ans), un diesel sans turbo et/ou fortement kilométré, l’huile 15w40 est faite pour vous.
Étant plus épaisse, une 15w40 peut compenser une consommation d’huile importante. Il est conseillé avec cette viscosité de réduire les intervalles de vidange car ce type d’huile perd plus vite ses propriétés de lubrification.

2° Les normes :

Elles se trouvent souvent au dos du bidon et revêtent les formes « ACEA B3/B4 », « API CF/DF » , « VW 500.01 »…

Notre objectif n’est pas de vous assommer d’infos. Pour faire simple, ces lettres et chiffres permettent de déterminer si une huile est faite pour un moteur essence ou diesel, d’évaluer son niveau de performance et de répondre ou non à certaines préconisations propres à chaque constructeur.
Comment savoir quelles sont les normes adéquates pour votre véhicule ?

Deux solutions simples :

-L’information est contenue dans le manuel d’utilisateur de votre véhicule
-Demandez conseil à un professionnel

3° Les marques :

Vous avez repéré la viscosité et les normes qui vous conviennent mais maintenant vous voilà confronté au choix de la marque…
Et là, il sera question de prix.
Pour faire simple : le prix dépend de la marque, bien entendu, mais aussi de la nature de l’huile.
Ainsi une huile 100% synthèse est plus évoluée, plus onéreuse à produire qu’une semi-synthèse et plus encore qu’une minérale. Le prix de vente en rayon s’en trouvera plus élevé.
De même, les fabricants injectent plus ou moins d’additifs au lubrifiant de base pour modifier les propriétés de l’huile et ainsi, créer des gammes différentes. Pour résumer : plus il y a d’additifs, plus l’huile sera performante et… donc coûteuse.
Une autre remarque importante : ce n’est pas parce que votre constructeur préconise une certaine marque d’huile qu’il faut vous focaliser dessus. Il ne s’agit là que de « simples » partenariats commerciaux…
De toute façon, le choix d’une marque est un acte subjectif, le plus important étant encore une fois de respecter les préconisations constructeur.
Et voilà, vous avez maintenant toutes les cartes en main pour choisir VOTRE huile idéale !